ISABELLE, 34 ANS, CHEF DE PROJET, AGEN

PrintFriendly and PDF

Cela coûterait probablement moins cher d’avoir des solutions différentes, adaptées à chaque situation.

La rencontre

J’ai rencontré Isabelle, dans un train. Ma première rencontre de train dans le cadre de mon projet. Elle lisait courrier international. Je ne sais plus quel article mais ce fut le début d’un riche échange.

Son univers

Isabelle est chef de projet. Elle travaille à distance, de chez elle, et se déplace parfois auprès de son entreprise à Grenoble ou chez ses clients. C’est à cette occasion que je la rencontre. Elle habite aujourd’hui dans une ville du Sud-Ouest, de taille moyenne, où elle se sent bien, après avoir bougé dans plusieurs endroits différents. En centre-ville, elle n’a plus besoin de deuxième voiture et a trouvé un équilibre avec les activités culturelles qu’elle réalise.

Le monde tel qu’elle le voit et le rêve

Isabelle ne suit pas les diktats de pensées de la société médiatique, elle ne vote pas mais s’intéresse à un tas de pensées et de mouvements alternatifs : la justice restaurative, l’accouchement à domicile, la psychologie positive. Elle regrette la culture d’uniformisation des solutions en France. Cela coûterait probablement moins cher d’avoir des solutions différentes, adaptées à chaque situation. C’est le cas par exemple avec l’accouchement à domicile ou la justice restaurative.

Ses sujets d’intérêt

La psychologie positive

Pourquoi la psychologie serait-elle uniquement réservée au traitement des traumatismes et aux personnes pouvant se payer ce genre d’accompagnement ? En fait la psychologie devrait être ouverte à chacun, quel que soit son milieu social, pour lui permettre d’avancer. C’est ce que promeut la psychologie positive qui tend à amener ce domaine vers la prise en compte des aptitudes et de l’accomplissement personnel et collectif. Une définition de Gable S.L & Haidt J. précise : qu’elle est « l’étude des conditions et processus qui contribuent à l’épanouissement ou au fonctionnement optimal des individus, des groupes et des institutions ». Alors oui, la psychologie positive devrait se développer pour tous, au détriment des antidépresseurs et de l’industrie pharmaceutique.

La justice restaurative

Je ne connaissais pas ce courant de pensée. Au cours de ce voyage, je suis à la recherche de ce que les relations sociales peuvent apporter comme solution pour notre monde. Je creuse donc un peu le sujet et je découvre la définition de Tony Marshall : “La Justice restaurative est un processus par lequel les parties concernées par une infraction donnée décident en commun de la manière de réagir aux conséquences de l’infraction ainsi qu’à ses répercussions futures”. C’est un sujet que j’aurais peut-être l’occasion d’explorer plus en profondeur lors de mon voyage.

L’accouchement à domicile

Isabelle m’a aussi parlé de l’accouchement à domicile, des difficultés pour les sages-femmes d’exercer cette activité dans des conditions financières décentes, alors qu’in fine, cela coûterait moins cher en termes de prises en charge. Là aussi, la capacité de l’Etat à uniformiser, à aseptiser le lien humain  révolte Isabelle.

Le travail

Son travail n’est pas inintéressant mais elle ne s’y épanouit pas particulièrement. Elle trouve qu’il y a parfois des dogmes. Lors d’une restructuration, son patron, qui se disait de gauche, ne voulait ni la licencier, ni lui octroyer une rupture conventionnelle. Alors, elle travaille à distance. C’est confortable dans un sens, mais dans un autre l’éloignement de l’équipe crispe parfois des situations, des attitudes qui ne sont pas toujours évidentes à vivre.

Le système démocratique

Isabelle n’est pas inscrite sur les listes électorales et ne vote pas. Elle s’interroge mais se méfie des médias, du système actuel, du prêt à penser. Donc elle ne suit pas la politique et ne s’exprime pas.

Ses références

Elle m’a conseillé le petit traité de manipulation à l’usage des honnêtes gens.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *